En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Retour à la liste

Actualités

Evénements, Tournages en IDF

Tournage : "Les Misérables", mise en lumière des cités de Seine-St-Denis

jeudi 14 novembre 2019

Tourné en 30 jours durant l’été 2018 sur les communes de Clichy-sous-Bois et Montfermeil en Seine Saint-Denis (93), Les Misérables, premier long-métrage de fiction du réalisateur Ladj Ly, sort en salle le 20 novembre 2019.

Au total, le film a permis a 162 personnes de travailler sur le projet dont :

  • 14 personnes en production
  • 3 sur le scénarios
  • 1 réalisateur
  • 32 comédiens
  • 43 figurants
  • 53 techniciens tournages
  • 16 techniciens post-production

Produit par Toufik Ayadi et Christophe Barral de Srab Films et soutenu par la Région Ile-de-France, la sortie du film est assurée par Le Pacte, qui a pour l’occasion déployé une large campagne de promotion dans toute la France avec une sortie sur 500 copies.

Les Miserables 3

Les Misérables © Srab Films - Rectangle Productions - Lyly Films

Ladj Ly s’est d’abord illustré au sein du collectif Kourtrajmé, créé en 1994 avec ses acolytes Kim Chapiron, Romain Gavras et Toumani Sangaré. Implanté en Seine Saint-Denis, le collectif s’engage depuis de nombreuses années pour valoriser l’émergence des talents de la Seine Saint-Denis. En novembre 2018, ils ouvraient leur propre école de cinéma, avec pour ambition de délivrer une formation audiovisuelle, artistique et technique de qualité dans le 93.

Avec Les Misérables, Ladj Ly plonge le spectateur au cœur des cités de Clichy sous bois et Montfermeil, deux communes qu’il connait bien pour y avoir grandi. Tourné principalement en décors naturels avec de jeunes acteurs non professionnels, le film dénonce les rapports de force entre la police et les habitants des quartiers et les violences policières abusives.

Les enjeux sociétaux des cités de banlieues inspirent les réalisateurs, souvent avec succès. On pense notamment à Deephan de Jacques Audiard, tourné dans la cité de la Coudraie à Poissy dans les Yvelines (78), Palme D’or au *Festival de Cannes en 2015 ; à Bande de Filles de Céline Sciamma, tourné principalement à Bagnolet (93) et distingué par de nombreuses récompenses dans les festivals internationaux ; à La Haine, film de Matthieu Kassovitz, prix de la mise en scène au Festival de Cannes 1995, tourné à Chanteloup-les-Vignes (78) ou encore la comédie de Michel Leclerc et Baya Kasmi, La Lutte des Classes, tourné à Bagnolet, soutenu et accompagné par la Région.

Prix CST 2019

Flora Volpelière et Julien Poupard © Dounia Laggoun - CST

Les Misérables a déjà obtenu un accueil critique très positif. Distingué du prix du jury au Festival de Cannes 2019, la CST (Commission supérieure technique de l’image et du son) a attribué le Prix CST de l’Artiste-Technicien 2019 à Flora Volpelière, cheffe monteuse, et Julien Poupard (AFC) directeur de la photographie sur le film.