En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Rechercher un décor

Paris Images Digital Summit

Affiche PIDS2018

Paris Images Location Expo

L'emploi dans le secteur de la production en Ile-de-France

Couv Brochure Observatoire 2017 DEF

Ecoprod

Bannière Ecoprod 300x300

Retour à la liste

Actualités

Tournages en IDF

Focus sur les décors d'Ad Vitam, série d'anticipation tournée en Ile-de-France

jeudi 8 novembre 2018

  • CEA Saclay 3
    © Kelija, tous droits réservés
  • Rosny sous bois
    © Kelija, tous droits réservés
  • Dalle de Courbevoie
    © Kelija, tous droits réservés
  • Gonesse
    © Kelija, tous droits réservés
  • Intérieur appartement Bagnolet
    © Kelija, tous droits réservés
  • CEA Saclay  Réfectoire
    © Kelija, tous droits réservés

Dans un monde sans date ni lieu, l'etre humain se régénère et la mort est inacceptable. Mais la surpopulation guette et sept corps de jeunes suicidés sont retrouvés sur la plage. Darius (Yvan Attal), flic de 119 ans, enquête avec l'aide de Christa (Garrance Marillier), une jeune fille instable qui a fréquenté la secte d'un certain Caron, à l'origine d’une première vague de suicides collectifs il y a 10 ans... 

AdVitam est la nouvelle série d'anticipation d'Arte réalisée par Thomas Cailley (Les Combattants). Les six épisodes ont été tournés en IIe-de France, avec le soutien de la Région via son fonds dédié à la production audiovisuelle, et accompagnés par la Commission du film Ile-de-France dans sa recherche de décors.
Le tournage s'est déroulé sur 60 jours - du 25 septembre au 20 décembre 2017, a nécessité 6 mois de préparation et tout autant de post-production, avec un budget d'1 million par épisode de 52 minutes.

Le succès d'audience sur Arte et en replay illustre l'appétence du public pour le genre dans lequel s'illustre "Ad Vitam." 
Katia Raïs, à l'origine de la série avec sa société Kelija, avait déjà produit la série d'anticipation « Trepalium » pour Arte. Elle choisit pour Ad Vitam de confier à nouveau la direction des effets spéciaux à Alain Carsoux (la Compagnie Générale des Effets Visuels) et les décors à François Gila Girard (ADC). 

Le chef décorateur et le réalisateur Thomas Cailley ont choisi des lieux contemporains et définit ensemble les interventions de l'équipe décoration (une vingtaine de personnes) "en s'éloignant d'une esthétique futuriste ou technoïde. Et le choix a donc été fait de transcender ces lieux visuellement, notamment par la lumière du chef opérateur Yves Cape" explique François Gila. Ce travail transparaît dans les visuels ci-dessus, extraits de la série. Au total, une cinquantaine de décors et autant de sous-décors, pour un univers conçu pas à pas, avec une image de référence pour chacun.
Trois repéreurs ont collaboré à la recherche de ces lieux disséminés dans toute la région Ile-de-France, entre autres : le Centre d'Energie Atomique de Saclay (Essonne), le lycée hôtelier de Guyancourt (Yvelines) ou le centre hospitalier de Gonesse (Val d'Oise), ainsi que dans les quartiers à l'architecture 1980's d'Ivry sur Seine (Val-de-Marne) et dans les studios d'Épinay(Seine-St-Denis).

Une très importante intervention d’effets visuels en post-production a permis d’intégrer les éléments-clefs de la série (comme les méduses), de rendre réaliste cet univers de science fiction et d’effacer toute empreinte de l’époque actuelle.

Retrouvez ce soir sur Arte les deux derniers épisodes d'Ad Vitam" sur Arte et l'intégralité de la série sur le site arte.tv jusqu’au 8 décembre.