En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Rechercher un décor

Paris Images Digital Summit

Affiche PIDS2018

Paris Images Location Expo

L'emploi dans le secteur de la production en Ile-de-France

Couv Brochure Observatoire 2017 DEF

Ecoprod

Bannière Ecoprod 300x300

Retour à la liste

Actualités

Evénements, Tournages en IDF

« Dans la Brume » relève les nouveaux défis du décor de cinéma

vendredi 6 avril 2018

Photo "Dans la Brume", produit par Quad, Section 9 et Esprits Frappeurs. Photo : Jean-Claude Lother

"Dans la brume"  est un long-métrage initié par Guillaume Colboc pour Section 9 et coproduit pour un budget de 11,5 millions d'euros avec Quad Cinema, TF1 films studios.
Réalisé par le canadien Daniel Roby, le scénario de Guillaume Lemans (également producteur du film) plonge Paris dans une brume toxique d’origine inconnue venues des sous-sols. Point de quête super-héroïque pour le personnage principal interprété Romain Duris mais une course contre la montre pour la survie de sa fille atteinte d'un syndrome mystérieux qui la contraint à vivre dans une bulle de verre protectrice.

Une production française ambitieuse

La production du film a débuté en 2016 avec la conviction de conserver le tournage en France, aidée financièrement par le fonds de soutien cinéma de la Région (475 000 euros) et accompagnée dans sa recherche de décors par la commission du film d’Ile-de-France. Le tournage s’est déroulé du 13 février au 19 avril 2017 sur le territoire.
L'élargissement du Crédit d'Impôt National aux effets visuels et la hausse de son plafond a 30 % a été un outil décisif et indispensable dans la réussite de ce projet et le maintien des prestations de post-production en France, même si une partie des VFX ont été réalisé au canada, le réalisateur étant québécois.

Un mélange audacieux de décors naturels construits et d’effets visuels 

Les appartements de l'immeuble principal sont construits aux studios de Bry-sur-Marne par les équipes du chef décorateur et directeur artistique du film Arnaud Roth. Les escaliers ainsi que la rues et les abords de cet immeuble sont cependant tournés en décors naturel dans  une rue voulue typiquement parisienne. « C’est un immeuble complètement construit en pièces détachées, comme un puzzle !" explique le réalisateur, 
Un hangar de Saint-Ouen l’Aumône choisi pour sa surface et sa hauteur sous plafond est transformé en studio et l'équipe y recréé les rues parisiennes qui seront envahies de fumée: des immeubles de trois étages, des places, des toits, etc...

Les ambitieux effets spéciaux sont assurés par la société francilienne Fix studios, qui a mis 53 personnes à contribution pendant 9 mois. L'équipe s'est investit sur le projet dès le scénario afin de rendre le projet réaliste par rapport au budget. " Fix a réalisé des tests de fumée pour trouver son « look » et évaluer ce qui pourra être fait en vrai et ce qui devra passer par la 3D". Au final, 450 plans truqués pour un budget de 2.2 millions d'euros.


Collaboration des équipes plateaux et post production, intégration de la société de VFX dès le montage financier du projet : tels sont aujourd’hui les enjeux de la production de films français. La production de « Dans la Brume » en est un exemple réussi, et donc à suivre, et à découvrir en salles actuellement.