En utilisant ce site, vous acceptez que les cookies soient utilisés à des fins d'analyse et de pertinence     Oui, j'accepte  Non, je souhaite en savoir plus
Retour à la liste

Actualités

Dernière minute, Evénements, Tournages en IDF

"Baron Noir" se met au vert

vendredi 21 février 2020

Thomas Bourguignon, producteur et coréalisateur aux côtés d’Antoine Chevrollier de la série française Baron Noir, a fait appel à la société Secoya eco-tournage pour l’accompagner sur la production de la saison 3. Un engagement écoresponsable qui a valu à sa société de production Kwai l’écobonus* de la Région île-de-France, en complément à son Fond de soutien Audiovisuel.

* Créé en 2017, l'éco-bonus de la Région Île-de-France s’inscrit
dans le cadre des bonus à l’innovation,
et peut atteindre
40 000 euros.
Dans le cadre de la série "Baron Noir", c’est la
société de conseil fondée par Mathieu Delahousse et
Charles
Gachet-Dieuzeide, Secoya eco-tournage, qui a eu la responsabilité
de réduire l’empreinte environnementale durant le tournage.

Diffusée depuis le 10 février 2020 sur Canal +, la saison 3 a été tournée en 96 jours, dont 55 en Île-de-France, 5 en région PACA et 36 dans les Hauts de France. Elle a mobilisé 200 techniciens, plus de 2500 figurants et 156 acteurs.

Parmi les prestataires techniques engagés sur la série, la société TSF, installée à la Plaine Saint-Denis a largement contribué à la mise à disposition du matériel technique (matériel caméra, machinerie, électricité et véhicules techniques) tandis que la société Hiventy, située à Paris, a travaillé sur l’ensemble de la chaine de post production (montage image et son, étalonnage, mixage, PAD).

Baron Noir Jean Claude Lother Kwai Canal Plus 3
Kad Merad et Anna Mouglalis à l'Elysée pour le tournage de la série "Baron Noir" ©  Jean Claude Lother_Kwai_Canal Plus

Avec l'aide notre équipe "accompagnement des productions", Maria Moutot et Aude Lemercier ont assuré le repérage des lieux de tournage de cette troisième saison, où  l'ascension de l'extrême droite pousse Philippe Rickwaert (Kad Merad) à devenir porte parole rassembleur de toutes les gauches et briguer la présidence de la République.

La série , qui joue depuis la première saison sur l'hyper réalisme, a tourné à l’Elysée et au sein de grandes institutions telles que le Conseil d’Etat et la dépendance de Matignon. En région île de-France, le tournage s'est étalé sur les villes de Paris, Versailles, Gentilly, Gagny, Montigny-le-Bretonneux et Boulogne-Billancourt.